Neuwied, ville connue pour sa tolérance depuis des siècles, est persuadée de l’importance de ces jumelages.

Güstrow

Depuis 1984, alors que personne ne pouvait encore prévoir la chute du mur, Neuwied s’est efforcé de créer un jumelage avec une ville de l’ancienne République Démocratique allemande.
Au printemps 1989, le jumelage avec Güstrow a été scellé.
Le soutien pour créer une administration efficace, une aide matérielle pour certaines infrastructures étaient pour la municipalité de Neuwied et pour beaucoup d'habitants de Neuwied tout d’abord une nécessité urgente mais également une évidence.

Entre-temps, de grandes améliorations pour les habitants de Güstrow se sont fait sentir à tel point que le but principal est maintenant d’entretenir et d’élargir les relations personnelles.

Bromley

Le jumelage avec Bromley, une banlieue indépendante de Londres avec 300.000 habitants a été scellé officiellement en 1987.
Le but principal de ce jumelage est l’échange mutuel d’élèves de toutes les écoles et de toutes les classes. Mais aussi l’échange de professeurs et de stagiaires.
C'est devenu une tradition que le (la) maire élu chaque année à Bromley vienne rendre visite à Neuwied.
Le jumelage reste très actif par le jumelage des écoles (Ecole primaire de Niederbieber), par  le comité de jumelage très dynamique.
La visite annuelle d’une délégation de Bromley en juillet pour la fête de Neuwied est devenue une habitude.

Drom Hasharon

Neuwied entretient avec la région de Drom Hasharon en Israël des relations étroites depuis de nombreuses années. Les bases du jumelage ont été fixées lors d’une semaine sur Israël à l’université populaire de Neuwied en 1977. Depuis lors, les contacts avec Israël se sont toujours intensifiés avec des échanges de professeurs et d’élèves.
Le document officiel de ce jumelage a été signé le 29 avril 1987, 10 ans après les premiers contacts établis. Malgré les distances, ce jumelage reste toujours très actif.
Le but de ce jumelage est surtout l’échange d’élèves qui a toujours fonctionné, même pendant les périodes politiques difficiles. Ce jumelage est le symbole de la réconciliation entre le peuple allemand et le peuple juif. Les jeunes générations, qui ne doivent pas oublier les atrocités du passé doivent travailler ensemble.

Bewerwijk

En 1965, le jumelage entre Neuwied et Beverwijk a été signé. Ce jumelage continue aujourd’hui sur une base privée et amicale.

Kinyamakara (Ruanda)

Dans le cadre du jumelage de la Rhénanie-Palatinat avec le Ruanda, signé en 1965 existe un jumelage entre Neuwied et Kinyamakara, basé sur des projets bien déterminés, comme la construction de conduites d’eau, la construction d’une école primaire. Les écoles de Neuwied participent à ce jumelage.